Natures Fardées — Yuhsin U Chang

Exhibition

Photography

Natures Fardées
Yuhsin U Chang

Past: May 31 → August 19, 2012

La matière organique est envisagée comme médium abondant de potentiels d’expressions, et autant de possibilités de métamorphose. L’artiste élabore des œuvres in situ cependant que leur caractère instable saisi dans le vif suscite leur propre finitude. Ses dispositifs suggèrent un lieu fictif construit comme représentation de sa propre métamorphose sensible. Les matières utilisées, inertes, brutes, résiduelles, rejetées, dépréciées se transforment, dans la perspective d’un devenir.

Sculptures fragiles mais dynamiques, elles semblent se mouvoir et s’altérer avec le temps. Aspect ambigu et abstrait des formes naissantes — appendice du lieu où se lient l’inerte et le vivant. Corps de matière désagrégée, existence nécessairement vide pour accueillir toutes les possibilités d’inventions, où se tissent des liens invisibles entre nos existences transitoires et la dimension cyclique et inéluctable du temps.

Les images apparaissent comme autant de dualités. Corps-paysages comme mouvements géologique apparaissant à la surface d’une peau — énergie organique de la terre et de la chaire. Fixés par la prise de vue, pétrifiés dans leur transformation — phénomènes subjectifs où chaque trace relevée éveille notre imagination. Formes fractales où se découvrent de multiples interstices, dévoilement incessant d’une vérité fuyante.

Endovegetalis-humanoïde

D’une forme creuse, des fibres végétales envahissantes ont proliféré et se sont développées. Corps transis, recroquevillés ou dans un dernier geste, sont habités par la volonté ou le destin de se métamorphoser. À l’image de l’insecte d’hivers herbe d’été changés en une entité prenant forme dans se renouvellement de l’être, nous invitent à une transposition du regard.

Img 2423 1 medium
Yuhsin U. Chang, Endovegetalis-humanoïde, 2012 Fibre de lin et matériaux divers — 47 × 100 × 44 cm © Yuhsin U Chang
Tropisme

Telles des formes qui se développeraient dans un lieu cherchant lumière et chaleur. Comme des êtres vides qui auraient grandi à l’intérieur d’une enveloppe brûlée, figée dans l’instant, dans un mouvement interne. Ils ne laissent plus que l’énergie qui en émane et cette masse de charbon de bois se désagrége subrepticement. Ces entités résulteraient d’une lente érosion pour ne laisser que le vide, peut-être, de leurs transmutations.

Img 1167 1 medium
Yuhsin U. Chang, Tropisme, 2011 Installation, charbon de bois et matériaux divers — 220 × 100 × 90 cm © Yuhsin U Chang
Intrusion

Envahissante mais fragile, une masse de poussière surnaturelle pénètre un autre environnement. Invisible dans le visible, appendice du lieu, être inachevé, ébauche d’un corps de résidus, fait ressurgir le caché et incarne le rejet, une accumulation du temps. Instable, il semble avancer et cependant il se désagrège. De cette désagrégation une dualité se révèle : la décomposition et la naissance d’un colosse. Ce géant informe s’effrite et laisse des particules de peau morte, érosion d’un être en devenir.

Poussiere affiche medium
Yuhsin U. Chang, Sans titre, 2012 Installation in situ, poussière et matériaux divers — 230 × 270 × 140 cm © Yuhsin U Chang
Altérations

C’est un mélange de parties organiques d’un corps et de terre qui évoque un espace mental. La terre semble incrustée dans la peau et inversement. Ces paysages présentent des terres arides ou suintantes, des végétations énigmatiques, des reliefs vallonnés ou accidentés, au gré des érosions passées.

Natures 1yuc medium
Yuhsin U. Chang, Altération n°2, 2011 Impression numérique — 91 × 139 cm © Yuhsin U Chang
06 St Germain Zoom in 06 St Germain Zoom out

24, rue de l’Echaudé


75006 Paris

T. 01 56 24 88 88

www.a2z-art.com

Mabillon
Saint-Germain-des-Prés

Opening hours

Tuesday – Saturday, 11 AM – 7 PM
Other times by appointment

Venue schedule

The artist

  • Yuhsin U. Chang