Fabien Giraud — Du Mort Qui Saisit Le Vif (la maison du dehors)

Exhibition

Drawing, installation, sculpture, mixed media...

Fabien Giraud
Du Mort Qui Saisit Le Vif (la maison du dehors)

Past: November 28 → December 3, 2011

« Il faut imaginer un homme ignorant qui regarderait les choses seules, détachées de toute connaissance quant à leur origine. Pour lui, un galet serait semblable à un nid, un barrage de castor à une palissade usée au fond d’un terrain vague, un buisson couché sur une côte escarpée à la dernière voiture sortie des usines Nissan. Dans ce monde d’équivalence, où tous les objets seraient alignés sans distinction d’appartenance à un ordre du vivant, sans projection d’intentionnalité, rien ne distinguerait en propre la production de l’homme de celle de la nature. Pour lui, la technique serait alors tout autant le processus de nidification des oiseaux que la soudure des composants électroniques dans une usine à la chaîne ; ce serait tout aussi bien le lent travail de polissage d’une rivière sur la pierre que le moulage des pistons dans une fonderie d’acier. Désormais, avec lui, il faudrait dire que la technique n’est pas le privilège de l’homme, mais au contraire, une force naturelle parmi d’autres. Il faudrait affirmer que nous n’avons jamais été les irréductibles propriétaires de la technique mais une simple expression de son travail dans le monde au-dehors.

Du mort qui saisit le vif déploie les conséquences d’un tel postulat. Depuis ce monde sans nous, où rien n’appartient à rien, où tout semble avoir irrémédiablement basculé au-dehors, il s’agit de développer une pratique possible au sein d’une telle condition. Pour ce faire, l’art viendrait à retrouver son nom des origines, tekhnè. Un art prémoderne, en quelque sorte, qui n’aurait rien à voir avec les catégories esthétiques du jugement ou du goût, mais serait en prise directe avec le mouvement ontologique de la technique en tant qu’elle est constitutive de notre présence au monde.»

Dans le cadre de son exposition personnelle à Rosascape, Fabien Giraud présente le deuxième volet1 de cette œuvre au long cours. Du mort qui saisit le vif (La maison du dehors) est une exposition polymorphe, dont tous les éléments participent d’une même physique.

Le La Mort est un des éléments de cette physique. Cette œuvre se compose de 15 livres qui reproduisent à échelle 1/1 les images des sculptures présentées à Forde en septembre et octobre dernier. Chaque ouvrage est éventré en son milieu par un second livre qui contient le script d’une conversation entre Fabien Giraud et Vincent Normand. À la fois commentaire et origine des œuvres, ce dialogue, intitulé Metaxu, est le point central de l’exposition. À travers lui se dessine et se dresse La maison du dehors, première partie de l’épopée technique Du mort qui saisit le vif.

C’est depuis ce projet de livres et son premier mouvement physique que se détermine la série d’œuvres présentées à Rosascape. Un dessin (La maison du dehors. Plan_) est réalisé avec les restes de bois carbonisés utilisés pour les sculptures de La maison du dehors_ présentées à Forde : la matière est appliquée en couches successives jusqu’à dresser d’elle-même la feuille de papier dans l’espace d’exposition. Les caractères de plomb utilisés pour les livres, via la technique d’impression sur linotype, sont fondus dans une nouvelle forme à même le sol de Rosascape (Metaxu — Saturne). Les dialogues de Metaxu font l’objet d’un film dont tous les éléments de décor sont réagencés dans l’espace pour sa projection. Enfin, Un caillou posé sur une pierre, une pierre posée sur une roche, une roche posée sur le minéral annonce la deuxième partie projet Du mort qui saisit le vif, qui sera présentée dans les mois à venir.

Fabien Giraud pose ici les bases de sa méthode de pensée. Une pensée qui n’emprunterait pas simplement à la philosophie son mode discursif et logique de déploiement, mais se dresserait depuis la contingence radicale des matériaux et des forces qui la conditionnent.

premier volet a fait l’objet d’une exposition présentée à Forde à Genève.

Une série de rencontres est proposée pendant cette semaine d’exposition.

  • Opening Monday, November 28, 2011 4 PM → 11 PM
  • Meeting Tuesday, November 29, 2011 at 7 PM

    Dialogue entre Quentin Meillassoux et Fabien Giraud

  • Meeting Thursday, December 1, 2011 at 7 PM

    Fabien Giraud animera une discussion entre l’artiste et directeur de Treignac projet, Sam Basu, l’historienne de l’art Ida Soulard, et le commissaire d’exposition Tom Trevatt.

Rosascape Independant
Map Map
09 Paris 9 Zoom in 09 Paris 9 Zoom out

3, square Maubeuge


75009 Paris

T. +33 1 75 50 05 80

www.rosascape.com

Anvers
Cadet
Poissonnière

Opening hours

Thursday – Saturday, noon – 6 PM
Other times by appointment by phone or email : contact@rosascape.com

The artist